Doris Haldner

Le projet pilote PPP Neumatt à Berthoud est un grand succès.

Communications médiatiques

Les PPP profitent de la numérisation du secteur du bâtiment

21.11.2017

Berne, le 21 novembre 2017  La numérisation modifie les processus de planification et de construction et en fait émerger de nouveaux qui permettent de prendre de meilleures décisions, plus rapidement et à un stade plus précoce. Les PPP tirent également parti de la simplification et de la concrétisation de la planification. La représentation complète du cycle de vie, sur laquelle se basent par définition les PPP, va aussi s’en trouver facilitée.

Communiqué de presse relatif à la conférence publique de l'Association PPP Suisse du 21.11.2017:
"Les PPP profitent de la numérisation du secteur du bâtiment"

Downloads

À l’occasion de la première Journée suisse du digital, l’Association PPP Suisse s’est penchée sur les conséquences de la numérisation des processus de construction du point de vue des maîtres d’ouvrage publics, du secteur du bâtiment et des milieux politiques. Grâce aux explications d’intervenants de renom, il a été possible d’aboutir à la conclusion suivante: non seulement la numérisation allège les mécanismes de prise de décision mais elle entraîne aussi une augmentation de la productivité et facilite les coopérations public-privé.

 

BIM: modification des processus de planification et de construction pour atteindre les objectifs

CEO de Halter AG à Zurich et membre du comité de Développement Suisse, Markus Mettler voit dans la combinaison des nouvelles technologies numériques ainsi que des nouveaux processus de planification et de construction une réelle amélioration de la productivité. La planification linéaire classique entraîne des processus lourds, avec des correctifs apportés en permanence au projet jusque tard dans la phase de construction. Pierre angulaire de la planification numérique, les modèles virtuels de bâtiment permettent de mettre en œuvre de nouveaux processus et de prendre de meilleures décisions à un stade plus précoce. La planification ne se focalise plus sur le «quoi» mais sur le «comment», ce qui permet de réduire les points de friction entre la planification et la construction. Par ailleurs, la numérisation s’accompagne d’une plus grande transparence pour les maîtres d’ouvrage. Grâce à l’informatique décisionnelle (Business Intelligence), ils peuvent en effet connaître les coûts et le rendement d’un ouvrage ainsi que le calendrier pour sa réalisation. Cela permet de nouveau une plus grande concurrence et de mettre en avant les performances et l’innovation – et pas seulement le prix. Et les PPP en profitent en définitive aussi.

 

Bâtir avec le numérique pour créer une valeur ajoutée

Directeur suppléant et chef du domaine Constructions de l’Office fédéral des constructions et de la logistique OFCL, Martin Frösch a souligné que les maîtres d’ouvrage publics et les propriétaires d’immeubles en Suisse, en partenariat avec le secteur du bâtiment, veulent accélérer la construction numérique et créer une valeur ajoutée durable pour la place économique suisse.

Martin Frösch est responsable des besoins en matière d’immobilier pour l’administration fédérale civile. Au sein de l’OFCL, il est chargé de représenter les intérêts de la Confédération suisse en tant que propriétaire du portefeuille immobilier utilisé à cet effet, sur la totalité de son cycle de vie. D’après Martin Frösch, la représentation complète du cycle de vie, sur laquelle sont basés par définition les PPP, va se trouver confortée et consolidée par la numérisation des processus de construction. Il estime que, dans un proche avenir, le Building Information Modeling (BIM) apportera un soutien essentiel, en particulier pour la direction, le pilotage et le contrôle des processus de planification et de construction, d’autant plus qu’à son avis, le BIM est parvenu à maturité sur l’ensemble des professions et des phases de projet. La communication avec le public en amont des processus de décision devrait elle aussi s’en trouver facilitée.

Néanmoins, la valeur des données dépend de la qualité de leur gestion et de leur interprétation. En outre, pour les pouvoirs publics, il est primordial d’avoir une qualité homogène et un volume de données échangeable pour l’ensemble du portefeuille. Aussi, l’OFCL va établir, dans les dix années à venir, des prestations, des processus et une infrastructure s’appuyant sur le potentiel de la construction numérique. Enfin, les compétences du secteur du bâtiment doivent être encouragées. Martin Frösch formule ainsi l’enjeu: «Comment, d’une mutation dont la fin se réinvente sans cesse, parvenir à un avantage durable?»

 

Les coopérations public-privé facilitées par la numérisation

La numérisation permet de faciliter et de concrétiser la planification. Président de l’Association PPP Suisse et ancien directeur des travaux publics du canton de Schwyz, Lorenz Bösch est persuadé que le BIM augmente ainsi les chances de réaliser aussi plus facilement des projets plus complexes. La matérialisation détaillée des projets de construction permet, précisément dans le cas des partenariats public-privé, d’impliquer très tôt dans la planification l’ensemble des parties prenantes, comme le maître d’ouvrage, l’exploitant et l’usager ainsi que les parties intéressées. Selon Lorenz Bösch, la numérisation recèle un fort potentiel pour construire de façon efficiente. Cela aura pour conséquence une modification des processus et une baisse des coûts sans perte de qualité, une évolution des profils professionnels dans le bâtiment et les services des constructions ainsi qu'un renforcement de la construction fonctionnelle. De plus, la gestion des bâtiments (entretien, maintenance, adaptations) sera facilitée. L’Association PPP Suisse suit donc très attentivement l’évolution de la numérisation et développera si besoin en complément des instruments appropriés pour les partenariats public-privé.

 

plus d'informations:

Lorenz Bösch, président de l'Association PPP SuisseTel. 079 426 54 19
Heinz Gut, directeur de l'Association PPP SuisseTel. 079 400 57 09


Downloads & Links

Communication médiatiques (français, / deutsch italiano)

Exposé, Markus Mettler

Exposé, Lorenz Bösch

Exposé, Martin Frösch

Revenir | Ajouter un commentaire

Commentaires

Veuillez additionner 8 et 3.*